Les conférences de presse de François Hollande : présentation d’Hervé Demailly

Le 6 janvier 2015, Hervé Demailly a présenté le corpus sur lequel il travaille. Il est constitué des 4 conférences de presse tenues par le Président de la République depuis sa prise de fonction (13 novembre 2012, 16 mai 2013, 14 janvier 2014 et 18 septembre 2014).

L’exercice de la conférence de presse répond à une scénographie reposant sur 4 étapes (Roselyne Ringoot, Analyser le discours de presse, 2014, p. 170-174). La première de ces étape est l’invitation qui donne à l’invitant le pouvoir d’accréditation. Puis la parole est  attribuée à l’initiateur pour un discours de cadrage ou de politique générale. Le troisième temps est celui des questions qui peut laisser imaginer une maîtrise moindre de la communication pour l’invitant. Enfin dernière étape, celle de l’après-conférence, dans le cadre d’un cocktail par exemple, qui peut être l’occasion d’échanges moins formels et plus informatifs.

Le corpus est constitué des 4 retransmissions diffusées sur des chaînes de télévision et retrouvées sur You Tube. Ces retransmissions peuvent inclure un avant et un après conférences de presse, généralement composé d’un plateau d’experts et de journalistes en studio. Cette partie, extérieure au dispositif de la conférence de presse, n’est pas étudiée dans cette phase d’analyse.

Le corpus a d’abord été analysé en deux temps : celui de la prise de parole du président  puis celui de l’interaction avec les journalistes.

Les thèmes abordés dans le discours présidentiel ont été relevés et avec eux une première approche des marqueurs linguistiques de l’autorité au travers de l’annonce de prise de décision.

Pour ce qui est de la dimension du questionnement journalistique, un décompte des questions posées a été fait. La nature des questions, l’origine de la question (nom du journaliste et média) est en cours. Cela laisse déjà apparaître des constantes dans la mise en scène de cet exercice de pouvoir et met en avant des singularités propres à l’exercice qu’il faudra peut-être croiser avec des situations d’interview plus classiques.

Enfin, le cadre de la mise en image, tel qu’il est diffusé par les chaînes de télévision, devra aussi être questionné. Cette captation de la conférence de presse est réalisée par un prestataire choisi par le service de communication de l’Élysée. Il doit répondre à des règles de cadrage et de réalisation précises qui mériteront sans doute une analyse.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *